Rapprocher la science et le développement

Madagascar introduit le numérique à l'école
  • Madagascar introduit le numérique à l'école

Crédit image: SciDev.Net/Rivonala Razafison

Lecture rapide

  • Des centaines de tablettes ont été distribuées aux élèves malgaches, dans le cadre de la politique de renforcement des capacités numériques du système éducatif du pays

  • Le ministère malgache de l’Education nationale fait de la transition vers le numérique dans le système éducatif l'une de ses priorités

  • Le projet, parrainé par une entreprise locale de télécommunications, détermine les établissements bénéficiaires, en fonctions de plusieurs critères, notamment l'accès à l'électricité et le suivi

Shares
[ANTANANARIVO] Une trentaine d'écoles publiques malgaches ont reçu du matériel informatique, dans le cadre d'une politique visant à introduire le numérique dans le système éducatif du pays.

Le matériel comprend notamment, pour chaque école, deux serveurs Raspberry, cinquante tablettes, cinquante coques antichocs, un vidéoprojecteur, deux valises et onze multiprises.

Dorénavant, l’immersion du système éducatif dans les technologies du 21e siècle fait partie des priorités du ministère malgache de l’Education nationale (MEN) qui venait de réajuster les orientations stratégiques de la politique éducative du pays à travers la Convention nationale de l’éducation, qui a réuni plus de 2000 participants entre le 8 et le 10 octobre.

Pour le compte de l’année scolaire 2014-2015, c'est l’association humanitaire Orange Solidarité Madagascar (OSM) qui a mis ces kits numériques à la disposition des élèves du primaire et du secondaire.

Ces équipements leur permettront d’exploiter une bibliothèque numérique, des vidéos de cours scientifiques du Khan Academy et des encyclopédies.

Les supports électroniques contiennent également des manuels du programme scolaire officiel du pays.

Le Cameroun, le Niger, le Sénégal, la Tunisie et Madagascar sont les cinq pays-pilotes bénéficiaires de la même initiative en Afrique, selon Josie Randriambeloma, présidente d’OSM.

"Notre société étant dans les technologies, la promotion de l’éducation numérique est dans notre champ d’activités. Le but est d’amener nos enfants à un niveau similaire à celui de leurs pairs des pays développés. Nous sommes en phase d’expérimentation cette année", explique-t-elle.

“Nous n’avons que deux options : ou nous conservons nos vieilles habitudes au détriment de notre développement ou nous avançons à notre profit.”

Serge Razafindrabe
Président de la Jeune Chambre Internationale d'Antananarivo

Pour les années à venir, l'organisation a promis une extension du projet en fonction des résultats obtenus cette année.

A Madagascar, l’existence d’une entité marraine de l’école visée, en vue du suivi-évaluation permanent sur le terrain et la disponibilité de l’électricité ont déterminé le choix des établissements bénéficiaires.

"Les progrès des technologies sont incontournablea. Nous n’avons que deux options : ou nous conservons nos vieilles habitudes au détriment de notre développement ou nous avançons à notre profit. Nous possédons aujourd’hui des outils de communication et de savoir à exploiter", a déclaré à SciDev.Net Serge Razafindrabe, président de la Jeune Chambre Internationale d'Antananarivo, qui parraine depuis 2012 l’école primaire publique d’Andafiavaratra Ilafy, dans la banlieue nord de la capitale.

De fait, les enfants et les jeunes malgaches sont encouragés à s’approprier progressivement les technologies, eu égard à d’immenses possibilités qu’elles offrent en termes d’accès à la connaissance et aux informations.

Pour sa part, le ministre malgache de l’Education nationale, Paul Rabary, a annoncé que quatre-vingt lycées du pays seront dès cette année dotés d'une connexion Internet et de tablettes.

Selon lui, le partenariat avec une société privée comme Orange est un début du basculement numérique de l’éducation, qui sera une réalité dans les cinq ou dix ans à venir sans pour autant qu’il soit question d’abandonner l’usage du cahier et du stylo.

Au niveau de l’Afrique, le e-Schools Africa Project, un programme ambitieux établi dans le cadre du Nouveau Partenariat pour le Développement Economique de l'Afrique (NEPAD),  prévoit la numérisation des activités pédagogiques et la connexion Internet de tous les établissements scolaires sur le continent.

Sa concrétisation à Madagascar a toutefois pris un retard significatif à cause de l'instabilité dans le pays depuis 2002.


Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.