Rapprocher la science et le développement

Des projets africains primés aux Empowering People Awards
  • Des projets africains primés aux Empowering People Awards

Crédit image: Flickr/Espen Faugstad

Lecture rapide

  • Deux projets en cours d'expérimentation en Afrique remportent les premiers prix dans un concours mondial

  • Ces initiatives à destination des pauvres cherchent à rendre abordables les lentilles oculaires et les serviettes hygiéniques en Afrique

  • Un expert exhorte les partenaires au développement à soutenir le concours

Shares
[NAIROBI] Deux innovations basées en Afrique sont arrivées première et deuxième du Prix Empowering People Award, un concours lancé l'année dernière, lors du Sommet des Nations unies sur le développement durable de Rio de Janeiro, au Brésil, dans le but d’identifier des solutions technologiques simples.

Le projet Lunettes à un dollar (‘OneDollar Glasses‘) a gagné le premier prix, d’une valeur de € 50,000 (environ US$ 67 500), lors d'une cérémonie organisée à Nairobi, au Kenya, le 30 octobre dernier.

Siemens Stiftung (la Fondation Siemens, en allemand), gère la compétition.
 
Le projet Lunettes à un dollar a su inventer un cadre en acier flexible à ressort léger, avec des lentilles pouvant être fabriquées localement avec de simples cintreuses.

"Nous avons développé une machine de fabrication de cadres pouvant facilement produire des lunettes à un prix abordables pour les pauvres", s’est félicité Aufmuth Martin, l'inventeur et président de l'Association Lunettes à un dollar, dont le siège social se trouve en Allemagne.

"Les matériaux utilisés pour fabriquer les verres coûtent au total US$1, un prix abordable".

Le projet est en cours d’expérimentation en Bolivie et dans quatre pays d'Afrique sub-saharienne : au Burkina Faso, en Ouganda, au Rwanda,.et en Tanzanie.

Ali Ndayisaba, ingénieur de génie civil basé au Rwanda qui a participé au projet, explique que l’équipe s’engage à développer le projet pour le faire avancer en Afrique.

"Nous allons utiliser l'argent récolté pour former des gens dans toute l'Afrique, de manière à atteindre les 150 millions de personnes souffrant de déficiences visuelles,” souligne Ali Ndayisaba.

Nous allons utiliser l'argent récolté pour former des gens dans toute l'Afrique, de manière à atteindre les 150 millions de personnes souffrant de déficiences visuelles

Ali Ndayisaba, de l’Association Lunettes à un dollar


Moses Musaazi, ingénieur en électricité et enseignant à l'Université de Makerere, en Ouganda, a remporté le deuxième prix, d’une valeur de 30 000 euros (près de US$40 500) pour avoir conçu les MakaPads – des serviettes hygiéniques biodégradables et écologiques – à partir de roseaux papyrus. Son innovation est en cours d'essai en Sierra Leone et en Ouganda.


Musaazi a expliqué dans un entretien accordé à SciDev.Net que le principal objectif de la conception des serviettes était "d'aider les collégiennes pauvres [à] accéder à des serviettes hygiéniques abordables", soulignant que les jeunes filles qui ne peuvent se procurer des serviettes hygiéniques classiques ne vont pas à l'école pendant leurs jours de menstruations.

Selon Musaazi, les MakaPads sont plus abordables et permettent la création d'emplois dans divers échantillons de la société dont les réfugiés, les pauvres des zones urbaines et les étudiants d’universités.

Ces serviettes sont 50 pour cent moins chères que les autres marques.

"Nous avons donné la possibilité aux collégiennes d’étudier avec dignité et de ne pas abandonner l'école. Nous avons renforcé l’autonomie des femmes sur le plan économique, puisqu’elles sont les gestionnaires et les productrices des Maka Pads, soit de façon artisanale dans leurs propres maisons soit dans une petite usine," a-t-il ajouté.

Musaazi entend d'étendre la production et la distribution des Maka Pads en Afrique et au-delà du continent.

Rolf Huber, le directeur général de Siemens Stiftung, note que 800 participants venant de 90 pays ont pris part au concours ; 23 finalistes ont été sélectionnés par des experts.

"L'objectif du concours était de renforcer l’autonomie des gens, [en leur proposant] des solutions pratiques et des inventions technologiques".

Le commissaire de l'Union africaine aux affaires économiques, Anthony Maruping, souligne dans un entretien accordé à SciDev.Net que de tels concours devraient être soutenus par davantage de partenaires de développement du monde entier, pour encourager les innovations technologiques.

Cet article est une production de la rédaction Afrique sub-saharienne de SciDev.Net


Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.