Rapprocher la science et le développement

Un guide pour traiter les maladies de la mère et de l’enfant
  • Un guide pour traiter les maladies de la mère et de l’enfant

Crédit image: Flickr / Unmeer

Lecture rapide

  • L’OMS vient de publier la deuxième édition du Mémento des soins pédiatriques

  • Ce document fournit des orientations pour le traitement de plusieurs maladies

  • Une mise à jour fréquente est annoncée pour une publication tous les cinq ans

Shares
Les médecins, infirmiers et autres professionnels de la santé ont désormais à leur disposition un aide-mémoire pour les guider dans le traitement des pathologies de la mère et de l’enfant.
 
En effet, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié ce mois de décembre la deuxième édition du "Mémento de soins hospitaliers pédiatriques" qui traite de la "prise en charge des affections courantes de l’enfance".
 
Un document de 504 pages conçu, d’après l’OMS, "pour les soins des enfants hospitalisés et des enfants vus en ambulatoire dans les petits hôpitaux qui disposent des services de laboratoire et des médicaments essentiels de base".
 
"Ce mémento donne des conduites à tenir cliniques actualisées pertinentes reposant sur des bases factuelles destinées à être utilisées par des cliniciens dans le cadre de leur travail quotidien dans des hôpitaux qui disposent de services de laboratoire de base et de médicaments bon marché", indique l’OMS dans l’avant-propos de ce livre.
 
Lequel s’ouvre sur les techniques de réanimation néonatale avec de nombreuses indications sur ce qu’il faut faire si le bébé ne respire pas, s’il n’a pas une bonne fréquence cardiaque ou s’il n’a pas un bon tonus musculaire.
 
Après cet avant-goût, le livre se subdivise en 12 chapitres abordant le traitement de maladies spécifiques comme la malnutrition aiguë sévère, la fièvre, la diarrhée, la toux et les difficultés à respirer ou encore une infection à VIH ou un sida.
 
Sous ces différents chapitres, l’on retrouve pratiquement toutes les maladies que l’on rencontre couramment chez les enfants, en particulier en Afrique subsaharienne.
 
Ainsi, sous le chapitre consacré à la fièvre, il est traité des pathologies comme la fièvre proprement dite, le paludisme, la méningite, la rougeole, la septicémie, la fièvre typhoïde, ainsi que les infections urinaires et celles de l’oreille.
 

“Ce mémento donne des conduites à tenir cliniques actualisées pertinentes reposant sur des bases factuelles destinées à être utilisées par des cliniciens dans le cadre de leur travail quotidien”

OMS


Pour ce qui est par exemple du paludisme qui continue d’être responsable du décès de nombreux enfants en Afrique subsaharienne, le Mémento de l’OMS y consacre une quinzaine de pages détaillant la démarche à suivre aussi bien en cas de maladie ordinaire qu’en cas de complications par un coma, des convulsions, une anémie, etc.
 
Et dans le chapitre consacré au traitement de la toux et aux difficultés à respirer, l’on retrouve des maladies comme la toux, le rhume, la pneumonie, la tuberculose, la coqueluche, etc. et va même jusqu’à l’inhalation de corps étrangers.
 
Quel que soit le cas, des recommandations qui vont du diagnostic au traitement sont accompagnées des noms et des dosages des médicaments à administrer pour chaque maladie; ainsi que de nombreuses remarques à l’attention des médecins.
 
Par exemple, "si un enfant qui vit dans une région impaludée présente de la fièvre sans cause évidente mais que le diagnostic de paludisme ne peut pas être confirmé par un frottis sanguin ou un test diagnostique rapide, traiter l’enfant comme s’il avait le paludisme", prescrit le document.
 
Enfin, ce livre comprend également des orientations sur les problèmes chirurgicaux courants, les soins de soutien appropriés et la surveillance des patients hospitalisés.
 
Après la parution de la première édition de ce mémento en 2005, l’OMS indique qu’il sera désormais mis à jour et publié tous les cinq ans.
 
Mais, en attendant, l’Organisation "recommande que les pays adaptent localement ce mémento afin d’y inclure les pathologies importantes qui n’y sont pas traitées et pour lesquelles ils estiment que l’adoption généralisée d’une conduite à tenir permettrait d’améliorer la prise en charge des enfants à l’hôpital et de réduire les taux de létalité".

Références

Vous pouvez consulter ici la version PDF du Mémento de soins hospitaliers pédiatriques sur le site de l'OMS
Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.