Rapprocher la science et le développement

  • Energie nucléaire : Réfléchir avant d'agir

L'accident de Fukushima a soulev des questions qui doivent tre abordes parque les pays en dveloppement qui envisagent de s'engager dans l'nergie nuclaire se doivent d'aborder.

L'accident survenu en mars dernier la centrale nuclaire de Fukushima, au Japon, a provoqu une onde de choc ttanisant la renaissance de l'nergie nuclaire qui gagnait pourtant du terrain au cours des dernires annes. Cette renaissance avait t stimule la fois par la hausse dans le prix du ptrole, par une conception plus sre des racteurs, et par le rchauffement du globe qui oblige les pays trouver des alternatives aux combustibles fossiles.

L'onde de choc a t la plus forte dans le monde dvelopp. Plusieurs pays ont ragi l'accident survenu au Japon une consquence directe du tsunami qui a inond de grandes tendues de la cte nord-ouest de ce pays -- en abandonnant des projets de redmarrage des programmes nuclaires, dont certains avaient t suspendus suite l'accident de Tchernobyl, en Ukraine, il y a plus de 25 ans.

Dans le monde en dveloppement, les ractions ont t plus mitiges. Certains pays comme la Malaisie et la Thalande ont certes abandonn leurs programmes nuclaires, mais la plupart poursuivent encore l'option atomique. Si les projets sont souvent annoncs comme tant en cours de rvaluation, peu de pays indiquent qu'ils ont l'intention de changer de cap.

Nanmoins, l'accident de Fukushima a soulev de nouveaux doutes, et certains enseignements importants en ont merg.Ces questions doivent tre prises en compte par tous les pays qui continuent d'envisager de s'engager dans le nuclaire, en particulier les pays en dveloppement qui n'en sont qu' leurs dbuts dans cette voie.

Les leons vont de la ncessit de s'assurer que les risques naturels ont t entirement pris en compte, l'importance de la confiance du public dans la comptence des organisations (et des individus) responsables de la sret nuclaire.

En outre, l'accident de Fukushima a stimul l'enthousiasme pour des sources d'nergie renouvelables. Chacune de ces leons doit tre minutieusement value par les dcideurs dans les pays en dveloppement qui continuent se demander s'ils doivent opter pour le nuclaire.

Les changements d'attitudes

Cette semaine, le Rseau Sciences et Dveloppement (SciDev.Net) publie une srie d'articles qui examinent l'impact de l'accident Fukushima sur les projets d'nergie nuclaire dans les pays en dveloppement, et valuent le l'volution dans la viabilit de ces projets.

Deux articles plantent le dcor. Le premier offre un aperu de l'tat d'avancement actuel des programmes nuclaires dans le monde en dveloppement,enrsumant quelques-uns des changements d'attitudes qui ont eu lieu depuis l'accident, ainsi que les nombreuses dimensions du dbat qui comprennent, invitablement, les attraits - et les dangers de l'utilisation d'un programme nuclaire civil comme un tremplin pour un programme militaire.

Le deuxime article est un recueil de reportages venant de contributeurs de SciDev.Net dans plusieurs grands pays en dveloppement -- savoir l'Egypte, la Jordanie, le Kenya, le Nigeria, les Philippines, l'Afrique du Sud et le Vietnam -- dcrivant les rponses sur place l'accident de Fukushima.

L'un des messages qui se dgage de ces articles est que dans la plupart des cas, aucun changement important d'orientation ne s'est produit. Pourtant, il est clair que l'on assiste une sensibilit nouvelle et accrue quant aux dangers que l'nergie nuclaire peut reprsenter.Il convient de rappeler qu'une bonne partie de la population d'aujourd'hui n'tait pas ne au moment de l'accident de Tchernobyl. Emerge aussi une prise de conscience des difficults majeures que rprsente une planification adquate de ces dangers.

Le dfi relever

Ces deux articles de fond sont complts par trois articles d'opinion d'experts profondment impliqus dans le dbat nuclaire pendant de nombreuses annes. Chacun souligne un aspect du dfi relever.

Jos Goldemberg, physicien venant du Brsil et ancien ministre de la science dans ce pays, se penche sur le niveau lev des investissements requis pour faire dcoller un programme nuclaire, et rvise les estimations des risques pour un accident majeur, la lumire de Fukushima. Il suggre que le prestige national est une motivation principale pour le dveloppement de la technologie nuclaire, et que les sources d'nergie renouvelables peuvent, dans de nombreux cas, constituer une option plus rentable (et moins risque).

Michael J. Mangala, professeur l'Institut des sciences et techniques nuclaires, l'Universit de Nairobi, au Kenya, montre comment les pays en dveloppement peuvent tirer profit de l'laboration de programmes d'nergie nuclaire. Mais il prvient que pour que de tels programmes soient efficaces et srs, les pays doivent mettre en place une stratgie globale de formation pour produire le personnel technique ncessaire tous les niveaux.

Enfin, Pervez Hoodbhoy, physicien du Pakistan, soulve des questions au sujet de la capacit des pays en dveloppement grer et payer pour l'nergie nuclaire. Il place galement l'accent sur les dangers militaires d'une expansion du recours la technologie nuclaire, et note que de nombreux pays peuvent choisir de s'engager dans cette voie pour des raisons autres que des motivations sociales, conomiques ou environnementales.

Un dbat clair

L'accident de Fukushima, comme ceux qui l'ont prcd Three Mile Island, aux Etats-Unis, et Tchernobyl, n'est pas en soi une raison suffisante pour abandonner l'option nuclaire.

En outre, le potentiel de l'nergie nuclaire pour satisfaire les besoins nergtiques des pays en dveloppement sans contribuer de faon significative au rchauffement de la plante reste trs attractif.

Mais comme ces articles l'illustrent, des raisons imprieuses existent pour que les pays en dveloppement rflchissent longuement avant de se lancer dans un avenir nergtique o figure l'nergie nuclaire.

L'accident de Fukushima vient rappeler que l'exploitation sre des centrales nuclaires peut tre entrave par des causes imprvues, mme dans un pays aussi soucieux de la scurit - et ayant autant de raison de se mfier de l'nergie nuclaire que le Japon.

L'incident a galement mis en valeur la ncessit d'un dbat public ouvert et clair sur les avantages et les inconvnients de l'nergie nuclaire et des sources d'nergie alternatives 'propres' c'est l un dbat trop important pour qu'il soit rserv aux experts techniques, ou dtermin par le rsultat d'intrts commerciaux ou politiques.

Dans l'espoir que ce recueil d'articles contribue l'atteinte de cet objectif,

David Dickson
Rdacteur en chef, SciDev.Net

Le prsent article fait partie d'un Dossier sur l'Energie nuclaire dans l'aprs Fukushima.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.