Rapprocher la science et le développement

Le groupe espère que le projet Kiira EV produira, dans un avenir proche, des voitures moins chères pour les Ougandais.
  • La première voiture électrique ougandaise entame ses essais

Le groupe espère que le projet Kiira EV produira, dans un avenir proche, des voitures moins chères pour les Ougandais.
Crédit image: Makerere University

Shares

[KAMPALA] Des chercheurs et des étudiants ougandais de l'Université de Makerere ont construit une voiture électrique.

L'essai de cette bi-place, baptisée Kiira EV ('Kiira' signifie 'rugissant' en Lusoga, une langue locale) alimentée par une batterie en lithium-ion, a eu lieu au début de ce mois (1er novembre) à l'Université.

Sa vitesse maximale est de 100 kilomètres/heure, mais sa batterie doit être rechargée tous les 80 kilomètres.

Sandy Stevens Tickodri-Togboa, chercheur en chef du projet et vice-recteur de l'Université, a déclaré à SciDev.Net que la conception et le design avaient été réalisés entre au cours de la période avril-août 2009.

“Elle prend très vite de la vitesse, le moteur est robuste et sa [capacité à enclencher la] marche arrière est parfaite. Elle a également gravi une pente de 55 degrés.”

Paul Musasizi, directeur du projet Kiira EV

« J'ai constitué une équipe de 25 ingénieurs, électriciens et designers. Nous avons utilisé principalement des matériaux locaux pour la conception de la Kiira EV ».

Il indique que seuls le volant et quelques accessoires mineurs ont été importés.

L'idée du projet est née de la participation de l'Université de Makerere à un concours de design automobile (Vehicle Design Summit), organisé par le Massachussetts Institute of Technology en Italie en 2008.

Cet événement, qui regroupe des universités, et à laquelle l'équipe de Makerere est la seule université africaine à avoir pris part, a permis de développer Vision 200, un prototype de voiture hybride qui consomme à la fois de l'essence et de l'électricité.

Après ce concours, l'équipe a décidé de construire sa propre voiture électrique dès son retour au pays.

En décembre 2009, le Président Yoweri Museveni a exprimé sa confiance en cette voiture et demande au  Ministère des Finances de financer le projet à hauteur de 25 milliards de shillings ougandais (environ 10 millions de dollars) pendant cinq ans (2009-2014).

Tickodri-Togdoba a ajouté que Habib Kagimu, homme d'affaires ougandais de premier plan et membre de la Fondation du secteur privé, s'est engagé à soutenir le travail du groupe.

Avec de tels entrepreneurs, dit-il, le groupe espère que le projet Kiira EV produira, dans un avenir proche, des voitures moins chères pour les Ougandais. La prochaine étape consiste à construire un bus électrique de 28 places, annonce-t-il.

 Paul Musasizi, directeur du projet Kiira EV, déclare que les performances sur la route du véhicule ont été testées, notamment sa capacité à gravir les pentes à forte inclinaison et à accélérer.

« Elle prend très vite de la vitesse, le moteur est robuste et sa [capacité à enclencher la] marche arrière est parfaite. Elle a également gravi une pente de 55 degrés », précise-t-il, après avoir essayé la voiture sur 4 kms à une vitesse de 65 Km/h. Mais il poursuit qu' « il faut encore quelques réglages pour éviter les secousses au moment où la voiture prend de la vitesse».

Mais David Mulabi, coordinnateur du programme de développement communautaire au Fonds de développement ougando-tchèque, estime que l'Ouganda doit réorienter ses efforts.

« Les agriculteurs sont aux prises avec la sécheresse parce que l'irrigation coûte trop cher…Nous avons besoin de technologies [d'irrigation]...et non de [voitures] de luxe », assène-t-il.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.