Rapprocher la science et le développement

Burkina : un système SMS pour surveiller les élèves
  • Burkina : un système SMS pour surveiller les élèves

Crédit image: Flickr/Bookbird

Lecture rapide

  • Le déficit de communication entre les établissements scolaires et les parents d’élèves a souvent été à la base des mauvais résultats scolaires

  • Il a bien souvent permis aux mauvais élèves de passer à travers les mailles du dispositif disciplinaire

  • Pour y remédier, une entreprise burkinabé a mis au point un système baptisé Infos Ecoles Burkina, qui permet aux écoles et aux parents d’élèves de rester en contact par le biais de messages SMS.

Shares
Infos Ecoles, selon ses concepteurs, a pour objectif d’aider les parents, les élèves et les établissements à gérer l’année scolaire en bonne intelligence.
 
« Nous sommes une société de nouvelles technologies de l’information et de la communication. Nous travaillons beaucoup avec la téléphonie mobile et c’est à partir de là que l’idée nous est venue de mettre à la disposition des parents d’élèves et des écoles un système de communication et de transmission des informations et des résultats scolaires. C’est un vecteur qui permet aux parents d’élèves en un temps record d’être au courant de ce qui se passe au niveau de la scolarité de leurs enfants, de la maternelle à l’Université », explique le promoteur du système, Fousseini Traoré.
 
Selon les concepteurs, les messages envoyés par Infos Ecoles Burkina sont des messages courts de 160 caractères destinés à véhiculer des informations sur le calendrier scolaire, les résultats des examens, les moyennes périodiques, les notes de composition ou les alertes de situations d’urgence.
 
« Les écoles peuvent nous contacter à tout moment, de jour comme de nuit, pour que nous transmettions les informations aux parents d’élèves. Le principe c’est à la base la collecte, le traitement et ensuite l’adressage des informations fournies par les écoles sur les téléphones des destinataires, qui sont les parents d’élèves. La structuration de l’information se fait avec l’école et à notre niveau, nous adressons les messages directement sur les téléphones concernés, avec d’abord une identification de l’école qui envoie le message et ensuite, un second niveau, avec une identification personnelle de l’enfant dont le parent doit recevoir le message. Par exemple, dans le cas de la transmission des moyennes ou des notes scolaires, le parent recevra un message avec le nom de son enfant et suivront ensuite les résultats de l’enfant », affirme Fousseini Traoré.
 
Pact Afrique a besoin pour cela d’une technologie de pointe. «Derrière tout cela, explique Fousseini Traoré, il y a toute une batterie de technologies et des solutions de sécurité qui ne sont pas à la portée de n’importe qui. Nous disposons d’une technologie de pointe qui nous permet à chaque seconde de déposer 200 messages différents et personnalisés sur les téléphones portables et de gérer 8 millions de parents d’élèves par jour. Il suffit qu’il y ait un GSM dans un endroit du monde avec un numéro fonctionnel et nos messages iront sur ce téléphone, même dans le désert », explique encore le responsable technique de Pact Afrique, Urbain Zongo.
 
Sur le plan technique, le système ne nécessite pas un investissement lourd au niveau des établissements scolaires.
 
« Nous sommes le relais de transmissions. Nous avons dans nos équipes des personnes qui sont désignées pour aller vers toutes les écoles partenaires pour collecter les informations au quotidien et ces informations sont répercutées à notre niveau. Et avec la structuration des données qui est faite par établissement scolaire, nous avons la facilité d’adresser en un clic nos messages aux parents concernés. Donc, il n’y a pas de cassure technologique », ajoute Urbain Zongo.
 
Après un an d’expérimentation au Burkina, Infos Ecoles a visiblement été accepté. L’Ecole internationale de l’Amitié de Ouagadougou a été le seul établissement à essayer le système et sa directrice, Chantal Ouédraogo, a été conquise :
 
« Infos Ecole est une véritable révolution dans le milieu scolaire parce qu’il crée un lien entre les parents et l’établissement. Les enfants ont souvent des comportements différents, selon qu’ils sont à la maison ou à l’école. Infos Ecoles est un concept qui nous permet de donner toutes les informations aux parents, concernant le cursus scolaire de leurs enfants, les notes, les devoirs, les activités scolaires, les informations diverses. Nous ne regrettons pas d’avoir adopté Infos Ecoles et les parents d’élèves y adhérent également », affirme-t-elle.
 
Les perspectives semblent du reste très bonnes pour l’avenir d’Infos Ecoles Burkina, puisque dès cette année scolaire, la grande majorité des établissements scolaires de la ville de Ouagadougou vont adopter ce système d’information des parents d’élèves par SMS.
 
« Nous avons demandé l’autorisation au ministère en charge des enseignements. Cela a pris un an pour les différentes vérifications sur la sécurité du système. Nous avons signé une convention avec le ministère et nous travaillons actuellement dans les deux grandes régions de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, mais nous ambitionnons de couvrir tout le pays. Nous pouvons dire que la mayonnaise a pris, parce que nous avons dans la seule ville de Ouagadougou 205 établissements sur 262 établissements homologues, qui ont donné leur accord pour collaborer et il y a cinq écoles qui ont décidé d’offrir ce service à tous leurs élèves. »
Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.