Rapprocher la science et le développement

Madagascar: Publication d'un ouvrage scientifique complet sur les lémuriens
  • Madagascar: Publication d'un ouvrage scientifique complet sur les lémuriens

Crédit image: SciDev.Net/Rivonala Razafison

Lecture rapide

  • Pour la première fois, un ouvrage scientifique complet sur les lémuriens de Madagascar, à l’intention du public francophone, a été publié

  • D'un volume de plus de 840 pages, le document est accessible à tous les publics

  • Il a été officiellement présenté lors de la première édition du Festival mondial des lémuriens, du 25 au 31 octobre 2014.

Shares
[ANTANANARIVO] Les Publications scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle à Paris, France, et Conservation International d'Arlington, aux Etats-Unis, ont publié pour la première fois l’adaptation et la mise à jour en français de la dernière édition de Lemurs of Madagascar pour le public francophone, grâce au soutien financier du Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM).

"A l’instar des éditions précédentes, la version française de la 3e édition de ce guide de terrain a largement puisé dans les connaissances de dizaines de primatologues dévoués, avec une expérience de terrain qui dépasse souvent celle des spécialistes ayant reçu une formation académique", estiment les auteurs.

Nombre de ces experts participent activement au Primate Specialist Group de l’UICN/CSE et ont contribué au processus d’évaluation des lémuriens pour la liste rouge de l’UICN.

Fruit du concours des chercheurs étrangers et malgaches, l’ouvrage contient des connaissances plus affermies sur les lémuriens, une espèce emblématique de la Grande île.

Ouvrage de référence sur le sujet, le guide offre des informations actualisées et complètes sur l’écologie, la répartition géographique et le statut de conservation des lémuriens, permettant leur identification.

"Cet ouvrage essentiel et si complet (plus de 1 100 écrits analysés) en langue anglaise est effectivement la meilleure approche aujourd’hui disponible sur le marché sur ce groupe mythique [les lémuriens]", souligne Gilles Bœuf, président du Muséum national d’Histoire naturelle, qui préface l’ouvrage.

D'un volume de plus de 840 pages, il a la particularité d’être accessible à tous.

"Au moment où la langue de Molière est maîtrisée, il est d’abord utile aux étudiants de tous les niveaux d’y puiser des connaissances auxquelles ils peuvent aspirer, ensuite aux enseignants qui peuvent l’utiliser à loisir et le simple citoyen qui pourra satisfaire sa curiosité légitime sur les lémuriens qui portent tout un symbole pour Madagascar et tous les Malgaches", a déclaré Jonah Ratsimbazafy, secrétaire général du Groupe d’étude et de recherche sur les primates de Madagascar (GERP), un des co-auteurs, lors de la présentation officielle de l’ouvrage à Antananarivo, le 26 octobre.

Selon lui, la présence des lémuriens est un indicateur positif pour évaluer l’évolution de l’environnement du pays.

Or, 94 % des 105 espèces de ces mammifères, connues jusqu’ici, sont menacées, dont 69,5 % répertoriées dans les catégories de l’UICN "en danger" ou "en danger critique d’extinction", catégories les plus alarmantes pour un groupe aussi large.

La survie de ces animaux tient à une bonne détermination de la part de chacun et il est grand temps maintenant d’agir pour le bien du pays, de la région et de l’humanité tout entière, selon les scientifiques.

Aussi Jonah Ratsimbafy a-t-il lancé une vibrante plaidoirie en faveur des lémuriens de Madagascar.

"Ne restons plus à l’état de simples spectateurs ! Serrons-nous les coudes pour réduire, voire éliminer les origines des dangers ! Approfondissons nos connaissances sur ces mammifères de manière à les transmettre aux autres, aux enfants, aux jeunes et aux moins jeunes et surtout aux visiteurs de la Grande île ! Préoccupons-nous de la conservation de ces espèces à travers des actions volontaires, responsables et idéalement collectives puisque c’est le seul moyen de pouvoir assurer leur survie !" devait-il clamer haut et fort à l’occasion de la première édition du Festival mondial des lémuriens du 25 au 31 octobre 2014.

Célébré dans plusieurs pays du monde, l’événement ayant pour thème "Les lémuriens : patrimoine national, amis et non pas…" est l’occasion de sensibiliser les décideurs et le grand public et d’apporter des réponses aux questions sur la conservation de la richesse faunistique et floristique malgache.

"Pour protéger les habitants, les gendarmes protègent leurs habitations. Pareillement, pour conserver les lémuriens, nous avons le devoir de préserver leur habitat (la forêt)", Guy-Suzon Ramangason, directeur général de Madagascar National Parks (MNP), a déclaré à SciDev.Net.

Moins de 10 % de la forêt malgache reste aujourd’hui si l’île était à 90 % couverte avant l’arrivée de l’humain, il y a plus de 2 000 ans.

La date du 31 octobre sera déclarée Journée mondiale des lémuriens.


Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.