Rapprocher la science et le développement

  • Un Ghanéen primé pour un projet de transformation des déchets en engrais

Shares

[ACCRA] Une scientifique nigériane installée au Ghana est l'un des quatre chercheurs issus de pays en développement ayant reçu, chacun, un prix de 100 000 dollars américains (76 200 euros) pour l'idée qu'ils ont imaginée pour résoudre les problèmes sanitaires dans le monde.

Olufunke Cofie, pédologue appartenant au Consultative Group on International Agricultural Research's Challenge Program on Water and Food, va développer des granules d'engrais à partir de déchets humains pour stimuler la productivité agricole et améliorer l'assainissement.

C'est l'une des 88 derniers lauréats du programme Grand Challenges in Global Health (Initiative Grands défis de la santé mondiale) de la Fondation Bill & Melinda Gates, financé grâce à l'initiative Grand Challenges Explorations (GCE), incluant des scientifiques de l'Équateur, du Ghana, du Kenya et des Philippines.

O. Cofie a indiqué à SciDev.Net que "le recyclage d'excréments facilement disponibles peut potentiellement réduire le poids de la pollution environnementale et prolonger la durée de vie des installations de traitement des [déchets], tout en améliorant considérablement la productivité des sols".

O. Cofie va explorer l'utilisation de boues fécales comme source de matière organique et de nutriments. Elle examinera également la perception négative, dans certaines communautés, de l'utilisation d'excréments humains pour l'agriculture.

Depuis l'an 2000, O. Cofie a dirigé des projets de collaboration visant à transformer la boue fécale et les déchets urbains en matière utile.

"Cette récompense est encourageante dans le sens où nous pouvons encore faire progresser les recherches [pour créer des granules]. Il ne s'agit pas d'une fin en soi mais elle permet de valoriser le travail que nous avons réalisé jusque-là", a-t-elle déclaré.

Depuis sa création en 2008, l'initiative GCE a remis des prix de 100 000 dollars américains (76 200 euros) à près de 500 chercheurs issus de plus de 40 pays. Les meilleurs projets peuvent poser leur candidature pour remporter jusqu'à 1 million de dollars américains (762 000 euros).

"Nous pensons que de véritables technologies de transformation sont nécessaires pour surmonter les difficultés qui persistent en matière de santé et de développement", a indiqué Chris Wilson, Directeur du programme Global Health Discovery de la Fondation Gates.

"Si des idées semblables à celle présentée par Olufunke Cofie peuvent démontrer qu'elles peuvent réellement rendre les services d'assainissement vraiment sûrs et durables, elles peuvent donc aider à réduire de 20 à 40 pour cent le fardeau de la diarrhée et sauver la vie de millions d'enfants", a-t-il déclaré à SciDev.Net.

Cette initiative vise spécifiquement les pays en développement, a-t-il ajouté.

Quatre scientifiques issus de pays en développement font partie des 88 vainqueurs, parmi lesquels figurent également un chercheur du Brésil, un venant d'Inde et deux de Chine.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.