Rapprocher la science et le développement

  • Les agriculteurs béninois s’unissent contre les effets des changements climatiques

Shares

[COTONOU] Les agriculteurs béninois appliquent leurs propres résultats de recherche pour stimuler la fertilité du sol et la rétention d'eau dans leurs plantations.

Cette expérience entre dans le cadre du programme de Renforcement des capacités pour s'adapter aux changements climatiques dans le Bénin rural (PARBCC) – mis sur pied à la fin de l'année 2007 – dont l'objectif est de faire travailler ensemble agriculteurs, météorologues et gouvernement, et d'aider les agriculteurs à bien choisir les périodes des semailles et des récoltes.

Selon Saïd Hounkponou, le chef du projet, l'un des objectifs à long terme du programme est de permettre à la communauté agricole du Bénin de lutter par ses propres moyens contre les effets des changements climatiques.

300 agriculteurs environ participent à l'un des soixante 'stages de pratique de terrain' dans le pays et collaborent avec des chercheurs, dont l'objectif est d'aider les agriculteurs béninois à faire face aux sécheresses, aux tempêtes tropicales et à d'autres risques liés aux changements climatiques. Le projet a pour but de développer, tester et mettre en œuvre des stratégies agricoles adaptées aux réalités locales. Elles concernent le maillage du territoire, les trous de plantation, l'adoption d'une gestion intégrée des cultures et l'utilisation d'engrais organiques.

Ces stages sont le résultat de la création d'un réseau de comités d'alerte rapide par le PARBCC à la fin de l'année 2008 dans 35 des 77 municipalités rurales du Bénin.

Nathalie Beaulieu, responsable de projet pour le programme d'adaptation aux changements climatiques en Afrique au sein du Centre canadien de recherches pour le développement international – qui supervise le PARBCC – a déclaré qu'avant la création du PARBCC il n'existait aucun mécanisme de transmission d'informations telles que les prévisions météorologiques aux agriculteurs.

Sans accès aux bulletins météorologiques, les agriculteurs étaient exposés aux catastrophes environnementales comme en temoignent les inondations qui ont frappé le Bénin en septembre 2007, détruisant 50 villages et dévastant des cultures.

Les résultats obtenus dans ces stages de terrain sont utilisés pour mettre au point une programmation en matière de politique agricole au niveau national et transmettre des 'recommandations' à deux millions d'agriculteurs publiées dans un bulletin bimestriel et communiqués lors d'émissions radiophoniques multilingues. Les prévisions météorologiques et les informations sur la situation météorologique observée au cours des deux mois précédents sont abordés dans ces communiqués.

En 2003, des chercheurs ont prédit une baisse de six pour cent de la production des cultures de manioc, de riz, de maïs et d'arachide si on n'aidait pas les agriculteurs béninois à s'adapter aux changement climatiques. Ils ont également estimé que les rendements du coton baisseraient d'un tiers.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.