Rapprocher la science et le développement

  • Christina Scott

Christina Scott, défenseure du journalisme scientifique sur le continent africain, est décédée cette semaine.

C'est avec tristesse et regret que nous avons appris le décès prématuré de Christina Scott, inlassable défenseure du journalisme scientifique sur le continent africain, et rédactrice en chef de SciDev.Net pour l'Afrique subsaharienne entre 2007 et 2009.

Christina, qui a trouvé la mort dans un accident de la circulation en Afrique du Sud, était bien connue dans ce pays pour avoir été la responsable du service scientifique de la SABC (South African Broadcasting Corporation), et plus récemment comme présentatrice de Science Matters, une émission radio hebdomadaire très écoutée.

Cette émission résumait deux de ses inébranlables convictions : la science a un rôle essentiel à jouer dans le développement de l'Afrique, et les journalistes scientifiques, grace à leur capacité à faire comprendre aux décideurs politiques et, surtout, au grand public l'importance de la science, ont un rôle essentiel à jouer dans l'atteinte de cet objectif.

Au regard de ces deux convictions, il n'est pas étonnant qu'elle soit devenue l'un des contributeurs, et défenseurs, les plus enthousiastes de SciDev.Net peu après sa création en 2001, en écrivant des articles d'actualité à  partir de 2003 et en acceptant plus tard de commander et de publier nos articles sur tout le continent africain.

Elle a été une rédactrice en chef rigoureuse, refusant les articles qui n'étaient pas le fruit de recherches suffisantes ou des communiqués de presse réécrits. Elle a également été un modèle pour de nombreux journalistes. Comme le prouve le commentaire de l'un de nos contributeurs : « c'est par elle que j'ai su que le journalisme scientifique existait, et elle m'a appris la manière de l'aborder ».

L'un des moments inoubliables de la vie de Christina est ce jour où elle a pris la parole lors de la dernière séance plénière de la conférence mondiale des journalistes scientifiques à Melbourne en Australie en 2007, une conférence placée sous le thème 'Le journalisme scientifique dans les économies émergentes'.

L'électricité avait été coupée au moment où elle montait sur le podium. Elle alluma alors un briquet. Voici, expliqua-t-elle à son auditoire, la situation à laquelle de nombreux journalistes sont confrontés dans le monde en développement. Ils sont obligés de faire face à de fréquentes coupures d'électricité, à de faibles niveaux d'alphabétisation et a l'absence de tout soutien de la part du gouvernement.

Elle va beaucoup nous manquer. Avec sa disparition c'est le journalisme scientifique africain qui est orphelin.

David Dickson
Editorialiste, SciDev.Net

Cliquez-ici pour les articles rédigés par Christina Scott pour SciDev.Net

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.