Rapprocher la science et le développement

  • La télé réalité dans le monde arabe au service de la science

Shares

[LE CAIRE] Une émission de téléréalité vient d'être lancée dans le monde arabe dans le but d'y accroître l'intérêt du grand public pour la science et de promouvoir l'innovation.

L'émission baptisée ""Les Stars de la Science", lancée le mois dernier (29 mai), est diffusée sur 17 chaînes satellitaires de la région.

Cette initiative de la Fondation du Qatar pour l'Education, la Science et le Développement communautaire, vise à intéresser les jeunes téléspectateurs à la science en utilisant le format de la téléréalité.

Seize concurrents différents issus de 11 Etats arabes y présentent leurs innovations, qui vont d'un chargeur de téléphone sans fil à un système d'énergie solaire pour les tentes en Arabie.

Les concurrents ont accès à un atelier complètement équipé du Parc scientifique et technologique du Qatar à Doha, où ils travaillent en équipes, filmés 24 heures sur 24 pendant qu'ils développent leurs projets.

Chaque semaine, un jury sélectionne les meilleurs projets qui auront droit de poursuivre la prochaine étape de la compétition, jusqu'à ce qu'un gagnant soit déclaré à l'issue de cinq semaines. Les concurrents éliminés ne quittent pas l'émission mais rejoignent les équipes toujours en lice.

Le vainqueur recevra un prix d'un montant de US$300.000 et sera soutenu pour le développement et la commercialisation de son innovation.

"Il faudra du temps pour que les Arabes oublient les émissions de divertissement auxquelles ils sont habitués," déclare Ceem Haider, chargé des relations avec les médias pour le compte du programme. " Mais je crois aussi qu'ils seront mordus lorsqu'ils verront les inventions qui sont proposées."

Nehal Lasheen, responsable de l'équipe de communication scientifique à Ana TV, l'une des chaînes satellitaires qui diffusent l'émission, se montre plus sceptique: "je n'ai pas été particulièrement impressionné par la qualité des projets retenus… plusieurs de ces innovations pourraient ne pas être pratiques ou applicables à grande échelle".

Mais, selon Haidar, l'émission a été bien accueillie dans le monde arabe, en raison principalement de la haute qualité des innovations.

La première série de l'émission, qui a attiré 5.600 candidats, s'achève à la fin de ce mois (26 juin). Les inscriptions pour la deuxième saison sont déjà ouvertes.

"Quand je suis venu [au Qatar], mon rêve était de voir mon produit développé," déclare Mohammed Hegazy, un candidat venu d'Egypte. "C'est devenu une réalité grâce à 'Stars de la Science'."

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.