Rapprocher la science et le développement

Changements climatiques : Comment traiter le sujet du siècle
  • Changements climatiques : Comment traiter le sujet du siècle

Crédit image: Flickr/Oxfam International

Shares

Le traitement journalistique des changements climatiques est une tâche aussi importante que redoutable. James Fahn explique comment rédiger des articles à la fois exacts et saisissants.

Les changements climatiques pourraient bien être le plus grand sujet journalistique du vingt-et-unième siècle - impactant à grande échelle les sociétés, les économies et les individus. Si nous voulons en atténuer les effets, nous serons amenés à apporter des modifications tout aussi significatives à nos systèmes énergétiques et de transports, à nos économies et nos sociétés.

Tous les journalistes se doivent de comprendre la science des changements climatiques – ses causes du phénomène, les controverses qu'il suscitent et ses impacts présents et futurs. Pour ce faire, commencez par mener vos propres recherches auprès de sources reconnues et fiables, comme les rapports du Groupe intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC), l'Association américaine pour l'Avancement de la Science (AAAS), ou auprès d'experts locaux en qui vous avez confiance.

Lisez et rendez compte des recherches récentes publiées dans les revues scientifiques spécialisées, ou tout du moins, dans les publications scientifiques grand public réputées.

Cette nécessité s'applique particulièrement aux journalistes du monde en développement, où la question des changements climatiques est généralement assez peu traité, alors même que ce sont les pays les plus démunis qui sont aussi les plus vulnérables.
 

Comment communiquer sur l'incertitude


Les changements climatiques sont la conséquence de ce qu'on pourrait qualifier d'énorme 'expérience' non planifiée : la libération dans l'atmosphère de tonnes de gaz à effet de serre. Les scientifiques tentent de décrypter le phénomène en traitant des données, qu'elles soient historiques ou actuelles, à l'aide de modèles informatiques de plus en plus sophistiqués. Ils cherchent aussi à identifier de potentiels effets de rétroaction susceptibles d'atténuer ou exacerber le réchauffement climatique.

Cette imprévisibilité complexe fait de l'étude des changements climatiques une science particulièrement incertaine. Voici donc quelques ficelles pour éviter les pièges du traitement de ce sujet.

Ne cédez pas au sensationnalisme. Les journalistes doivent souvent trouver un équilibre entre des rédacteurs en chef en quête de titres alarmistes et les avertissements des scientifiques quant au caractère incertain des conclusions de leurs recherches. Ne vous laissez pas tenter par l'idée de faire sensation – un article fiable et nuancé vaut mieux qu'un article au caractère erroné en page de couverture.

Sachez distinguer entre des événements climatiques isolés et les changements climatiques. Le climat n'est autre que la météo moyen constaté sur une longue période. Quelques événements climatiques extrêmes ne suffisent ni à confirmer ni à infirmer la réalité des changements climatiques  ; il est généralement mal inspiré d'attribuer directement des événements climatiques individuels aux changements climatiques. Mais si votre sujet concerne, par exemple, un cyclone dévastateur, il convient d'interroger des climatologues ou des experts météorologiques afin de tenir compte de leurs opinions sur les tendances probables que l'incident reflète.

Expliquez le niveau de risque. Les spécialistes des changements climatiques parlent souvent de niveaux de risque. Comment faire comprendre ces nuances au grand public ? La terminologie du GIEC peut vous être utile – le Groupe propose des termes simples pour traduire les valeurs numériques qu'il utilise pour quantifier le risque.

Ainsi, la dernière évaluation du GIEC annonce que les actions de l'homme sont 'très probablement' la cause des changements climatiques : il y a au moins 90% de chances que cela soit vrai. Selon le même raisonnement,  le terme 'probable' renvoie à une probabilité d'au moins 66 pour cent, et 'plus probable qu'improbable' implique une probabilité supérieure à 50 pour cent.

Evitez d'être faussement nuancé. En essayant d'être équilibrés et équitables, certains journalistes présentent malgré eux, dans leurs articles sur les changements climatiques, les arguments des sceptiques comme un vrai contrepoids. Parfois, faire de la sorte revient à accorder à une opinion minoritaire le même poids qu'à des faits scientifiques reconnus. Ainsi, une écrasante majorité de climatologues pensent que les températures moyennes dans le monde sont en hausse comparé à la période avant l'an 1800 - et que l'activité humaine en est une cause majeure.

IRendre compte de toutes les opinions, à condition d'être mises en contexte, est bien sûr une bonne pratique. Si vous présentez le point de vue des sceptiques, n'oubliez pas de parler de leurs affiliations et de leur crédibilité, et de dire si leur opinion est minoritaire.
 

Comment faire un reportage saisissant


Si les articles des journalistes doivent être exacts, il est tout aussi essentiel qu'ils soient attrayants. Plusieurs stratégies permettent de construire un bon sujet de reportage sur les changements climatiques.

Prenez des perspectives différentes. Les changements climatiques ont trait à la fois à la politique, l'économie, la science, les droits de l'homme, l'énergie et la technologie. Explorez ces divers angles (et d'autres encore), et proposez votre article aux chefs d'édition en leur montrant cette gamme de perspectives différentes. Editeurs et producteurs pourront, de leur côté, confier des sujets de reportage sur les changements climatiques à leurs journalistes, quelle que soit leur spécialité.

Présentez aussi les solutions. Si les journalistes ne montrent pas également comment atténuer et s'adapter aux changements climatiques, le public pourrait baisser les bras et se détourner de la question.

Donnez un lien concret. Proposer un lien à des personnes, des lieux ou à des sujets intéressant se révèle une technique particulièrement utile lorsque le sujet traite des solutions ou des habitats, de plantes, ou d'animaux menacés par les changements climatiques. Donnez une voix et un visage à la question.

En plus des problèmes alarmants, les journalistes doivent aussi parler des solutions.

SciDev.Net/Nightingale

Utilisez les outils d'aide au reportage. Captivez l'attention de votre lectorat en utilisant, lorsqu'ils existent, des sondages sur les questions des changements climatiques, des rapports d'enquête, des graphiques pour mieux expliquer les données complexes, et bien sûr, des vidéos, des sons et des photos. Si votre budget est plus modeste, pensez à utiliser les sites de réseaux sociaux pour vous aider à réaliser des sondages et à promouvoir votre sujet, en utilisant des blogs vidéo pour les interviews.

Puisez à différentes sources. Trop souvent, les journalistes ne répercutent que ce qu'annoncent les responsables gouvernementaux lors des conférences. Les scientifiques font aussi d'excellentes sources – ils sont généralement comme vous à la recherche de la vérité. Mais veillez à traduire leur propos en des termes simples. N'oubliez pas d'inclure les avis des autres parties prenantes, qu'il s'agisse de villageois locaux, des organisations non gouvernementales ou de grands dirigeants d'entreprises. Tous pourront vous apporter un éclairage.

Si les dirigeants et les scientifiques ne vous font pas confiance, ne perdez pas courage, et insistez. Essayez des les approcher directement (lors de conférences ou de séminaires par exemple) pour leur poser des questions sur des sujets qu'ils n'abordent généralement pas quand pendant leurs déclarations publiques. Pour des sujets hautement techniques, vous pouvez proposer de vous faire relire par un scientifique.  Cela pourrait permettre de gagner leur confiance ; mais ce n'est pas une tactique conseillée pour ce qui est de sujets plus généraux ou si vos sources ont des opinions plutôt tranchées.
 

Question mondiale, retombée locale


La majorité des lecteurs veut généralement savoir quel sera l'impact direct des changements climatiques sur sa vie – c'est un réflexe naturel. Le problème se pose donc de rassembler suffisamment d'informations scientifiques sur des localités spécifiques – cela peut s'avérer difficile, parce qu'en dehors de certains effets généralement bien compris comme la montée des océans, les modèles climatiques deviennent moins fiables quand ils sont appliqués à des échelles plus réduites.

Il existe pourtant d'autres stratégies pour donner une perspective locale aux changements climatiques.

Proposez le point de vue des populations locales. Interviewez des citoyens ordinaires et donnez la parole aux personnes les plus vulnérables aux changements climatiques : c'est un rôle important qui incombe aux journalistes, surtout dans les pays en développement. Les communautés les plus démunies sont les plus exposées. Parfois, elles luttent déjà pour leur survie et disposent de moyens plus limités pour s'adapter. Leurs opinions ne sont pourtant généralement pas exprimées dans le traitement des changements climatiques par les journalistes dans le monde.

Comparez causes locales et mondiales. Certains des impacts prévus des changements climatiques -  comme des inondations ou des glissements de terrain plus fréquents, la pénurie en eau douce, l'évolution des populations d'animaux et de plantes – peuvent être également une conséquence des changements subis par l'environnement local, tels que la déforestation, la construction des routes ou la chasse et la cueillette non durables.

Recherchez les changements intervenus dans l'environnement local. Des travaux de recherche pourraient vous expliquer en quoi ces changements sont dus à des causes plutôt locales ou mondiales. Ne mettez pas tout sur le compte des changements climatiques : les réponses à ce genre d'interrogations parfois n'existent tout simplement pas. Vous aurez donc, une fois de plus, à fournir un contexte et expliquer les incertitudes qui caractérisent la situation – les scientifiques locaux sauront vous être utiles sur ce point.

Expliquez en quoi consiste l'adaptation. De nombreux articles de presse sur les changements climatiques, surtout dans le monde en développement, traiteront de la manière dont les villes, les communautés et les populations peuvent s'adapter. Dans certains cas, l'adaptation peut nécessiter la construction de nouvelles grosses infrastructures ou de systèmes d'alerte rapide. Mais souvent, elle impliquera l'adoption de meilleures pratiques environnementales : la protection des écosystèmes côtiers, des terres humides et des forêts, l'exploitation durable des terres ou la préparation aux catastrophes. Dans chacun des cas, cela voudra dire modifier les modes de pensée : les lecteurs doivent pouvoir prendre les changements climatiques en compte dans leurs décisions quotidiennes. Ainsi, la sensibilisation est un autre rôle important qui incombe aux médias.

Cherchez les chiffres. Qui paiera pour l'adaptation aux changements climatiques dans le monde en développement ? La question s'impose et suscite déjà des controverses. Mettre l'accent sur des questions, telle que le financement des plans d'action nationaux pour l'adaptation, constitue un bon moyen de trouver des sujets de reportage et de leur donner du relief - surtout au vu de l'actuelle crise financière mondiale.

Devenez à la fois détective et comité de vigilance. Vous pouvez aussi chercher à déterminer si les organisations de votre pays respectent la réglementation, les pays en développement mettant en oeuvre de plus en plus de mesures d'atténuation dans le cadre du mécanisme pour un développement propre et des autres instruments d'échanges de crédits carbone. Le respect de la réglementation par les gouvernements deviendra d'autant plus crucial si de futurs accords internationaux imposent de nouvelles contraintes aux pays en développement en matière d'émissions de gaz à effet de serre.

Des journalistes au Sommet de Bali sur les changements climatiques en 2007.

Internews/James Fahn

La couverture des sommets mondiaux. La couverture d'un sommet mondial peut se révéler une expérience éprouvante, vu le nombre de personnes qu'on y rencontre et le nombre d'événements qui y sont organisés. Il peut donc être utile de nouer des contacts avec quelques membres la délégation de votre pays ou des participants locaux – ils sauront  vous aider à obtenir et à recouper les informations. Faîtes connaître et analysez la position de votre gouvernement dans les négociations. Ne cherchez pas à couvrir tous les événements, choisissez plutôt quelques sujets que vous suivrez de très près. Recoupez également les informations que vos confrères obtiennent auprès des délégations de leurs pays – vous pouvez finir par en savoir bien plus sur les progrès des négociations que les délégués de votre pays ne savent.
 

Et surtout, ayez le coeur à l'ouvrage


Si le traitement médiatique des changements climatiques vous semble difficile, gardez à l'esprit que les médias ont déjà bien avancé dans le domaine. Certes, de nombreuses incertitudes persistent, mais bien moins que par le passé. C'est aussi un sujet fascinant.

Si la recherche d'une solution aux problèmes posés par les changements climatiques peut paraître péniblement lents et représente un bourbier politique, le phénomène est aujourd'hui pris beaucoup plus au sérieux : un traité mondial encadrant les émissions et un nouvel accord seront probablement conclus d'ici la fin de l'année. Les médias commencent enfin à accorder à ce sujet l'attention qu'il mérite : les changements climatiques sont devenus un sujet de première page et le resteront pendant longtemps.

James Fahn est le Directeur des programmes environnementaux d'Internews, qui gère le réseau Earth Journalism Network. Il est basé en Thaïlande.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.