Rapprocher la science et le développement

COP22 : Concrétiser l’accord de Paris à Marrakech
  • COP22 : Concrétiser l’accord de Paris à Marrakech

Crédit image: Ben Goode

Lecture rapide

  • Après l’entrée en vigueur de l’accord de Paris, la COP22 sera l’occasion de le concrétiser sur le terrain

  • A Marrakech, les parties vont négocier la répartition des 100 milliards de dollars promis pour la lutte contre le changement climatique

  • Pour leur part, les pays africains ont lancé une initiative pour l’adaptation au changement climatique

Shares
La 22e Conférence des parties sur le changement climatique (COP22) s’est ouverte ce lundi 7 novembre dans la « Ville ocre » marocaine, un des grands lieux du tourisme mondial.

Plus de 20.000 participants issus de près de 200 pays y sont attendus pendant les 12 jours que durera cette énième grand-messe de l’environnement.

Placé sous le signe de la « COP de l’action », l’événement apparait comme une occasion de concrétiser l’accord de Paris obtenu à l’arraché lors de la précédente COP tenue l’année dernière dans la capitale française. 

Action climatique

Pour Salaheddine Mezouar, ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération et Président de la COP22, « Paris a donné un engagement mondial pour le changement climatique et Marrakech donnera une action climatique plus ambitieuse ».

Le responsable marocain s’exprimait ce lundi matin, à l’ouverture officielle de la COP22, qui est donc vue comme le début de l’implémentation de l’accord de Paris et la mise en œuvre de projets concrets.

En d’autres termes, c’est à Marrakech qu’il faudra donner du sens à l’accord de Paris convenu entre 195 Etats.

« La COP22 à Marrakech est le moment de renforcer l'action climatique des gouvernements et de la société civile », a pour sa part renchéri Patricia Espinosa Cantellano, secrétaire exécutive de la Convention-cadre de l’ONU sur les changements climatiques.

100 milliards de dollars à partager

A Marrakech, les négociations vont essentiellement porter sur les mécanismes idoines pour mobiliser les 100 milliards de dollars que les pays développés se sont engagés à octroyer chaque année aux pays en développement à partir de 2020.

Ce montant colossal devrait contribuer à aider les pays pauvres à s’adapter au changement climatique et à favoriser les technologies basses carbones.
Les tractations s’annoncent également rudes quant à la répartition de cette manne.

D’ores et déjà, les différentes régions géographiques du monde vont tenter de négocier par blocs et chaque partie tentera de bénéficier d’un maximum de ce montant.

Les pays africains ont du reste récemment lancé l’Initiative « Triple A », dédiée à l’adaptation de l’agriculture africaine.
Leur objectif est de placer le secteur agricole africain au cœur des priorités, afin d’attirer les financements internationaux.

Tels sont les enjeux de la présente COP à Marrakech. Même si elle connaitra une participation moins importante de chefs d’Etat et de gouvernement que la COP21, la COP22 n’en est donc pas moins cruciale dans le processus de lutte contre les effets du changement climatique.

Entrée en vigueur

Par ailleurs, il est à rappeler que l’accord de Paris est définitivement entré en vigueur vendredi dernier, 4 novembre, à la veille de l’ouverture de la COP22.

L’ONU voit en cet accord un moyen « d'actions et d’engagements inégalés » pour construire une industrie véritablement globale des énergies renouvelables, mais aussi avoir une électricité, des méthodes de production, de construction et agricoles propres.

C’est aussi une opportunité précieuse pour restructurer les économies et les sociétés afin qu'elles soient plus résilientes aux impacts climatiques déjà observés.


Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.