Rapprocher la science et le développement

  • Le Maroc espère briller grâce à son mégaprojet d'énergie solaire

Shares

[ALGER] Le Maroc a lancé ce que le gouvernement prétend être le plus grand projet d'énergie héliothermique réalisé dans un seul pays, dont l'objectif est de produire de l'énergie pour couvrir près de 40 pour cent des besoins en électricité – soit 2 000 mégawatts (MW) – d'ici 2020.

Le projet couvrira une superficie de 10 000 hectares – soit juste un peu moins de la moitié de la superficie de la ville du Caire, en Egypte - sur cinq sites différents et utilisera l'énergie héliothermique concentrée (EHC), permettant de concentrer une grande superficie de lumière solaire sur une petite superficie à l'aide de lentilles, afin de produire de l'électricité.

Le Maroc espère que la centrale produira de l'énergie nécessaire pour couvrir 38 pour cent des besoins du pays d'ici 2020. Le gouvernement s'est engagé à verser US$9 milliards provenant de fonds publics et privés pour le projet, affirmant que cette nouvelle source d'énergie permettra de réduire les importations de pétrole de 12 pour cent et ainsi épargner US$500 à 700 millions par an.

Le Maroc est le seul pays non producteur de pétrole d'Afrique du Nord, et dépend des importations de pétrole pour la majeure partie de son énergie.

"Ce projet permettra au Maroc de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 3,7 millions de tonnes de CO2. Cela nous permettra de jouer notre rôle dans l'atténuation des changements climatiques", a déclaré Saïd Mouline, directeur du Centre pour le Développement des Energies renouvelables au Maroc.

"Des projets d'énergies propres comme celui-ci créeront de nombreux nouveaux emplois dans les localités retenues pour accueillir les centrales solaires et stimuleront également l'expertise scientifique du pays dans le domaine de l'énergie solaire", a-t-il ajouté.

Fatiha Bouhired, chercheur au Centre pour le Développement des Energies renouvelables, en Algérie, note que "ce projet est très important et ambitieux, mais je suis inquiet parce que généralement l'absence de mécanismes juridiques entraîne des retards continus et la plupart du temps, les gouvernements ne sont pas disposés à investir suffisamment d'argent dans ces projets à long terme".

Le Maroc compte déjà plusieurs projets d'énergies renouvelables. Un parc d'éoliennes situé à proximité de la ville septentrionale de Tanger produit 140 MW d'électricité et un autre à proximité de Tarfaya sur la côte sud-ouest du pays commencera à fonctionner en 2011 et produira 300 MW.

Avant ce projet, le plus grand projet d'EHC à l'état de projet dans un seul pays était de 1300 MW aux États-Unis. 

Le financement du projet proviendra du gouvernement, de l'Office national de l'Electricité et du Fonds Hassan II pour le Développement économique et social. Un appel d'offres international sera lancé à la fin de ce mois à l'intention des partenaires étrangers. Le Japon, les Emirats arabes unis et les États-Unis ont d'ores et déjà manifesté l'intérêt d'y participer.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.