Rapprocher la science et le développement

  • Dossier spécial la télédétection par satellites dans la gestion des catastrophes

Les satellites peuvent sauver des vies dans les catastrophes naturelles, mais cause d'un engagement politique insuffisant, les pays en dveloppement risquent de rater cette opportunit.

Les satellites peuvent sauver des vies dans les catastrophes naturelles, mais cause d'un engagement politique insuffisant, les pays en dveloppement risquent de rater cette opportunit.

Lorsqu'elles sont bien appliques, les nouvelles technologies peuvent acclrer le dveloppement d'un pays et contribuer la transformation des perspectives socioconomiques de sa population.

Cette assertion n'a jamais t aussi vraie que pour les technologies satellitaires. A titre d'exemple, les satellites de tlcommunication fournissent des outils didactiques aux communauts loignes ainsi que des conseils aux agriculteurs sur le meilleur moment de semer.

Les satellites offrent aux pays en dveloppement une autre chance d'amlioration des conditions de vie, par l'application de la tldtection la gestion des catastrophes.

C'est une question de grande importance. Le monde en dveloppement recense plus de 95 pour cent des dcs dus aux catastrophes naturelles. L'an dernier seulement, deux catastrophes, le cyclone Nargis qui a frapp la Birmanie et le sisme du Sichuan en Chine, ont fait plus de 225.000 morts.

Pourtant, quelques exceptions notoires, il est rare que les gouvernements des pays en dveloppement saisissent entirement la contribution potentielle des satellites de tldtection la rduction du nombre de victimes. Beaucoup de pays ne dploient pas les capacits et les ressources ncessaires l'exploitation de ce potentiel.

Le pouvoir venu du ciel

Les satellites collectent des donnes prcises, rgulires et quasi instantanes sur l'ensemble de la plante. Souvent, ils sont le seul moyen de visualiser les zones sinistres.

Le monde dvelopp exploite dj la tldtection pour la surveillance et la gestion des catastrophes. En 2005, par exemple, plusieurs satellites de la NASA ont suivi la structure et la force de l'ouragan Katrina pendant tout le cycle de dveloppement de la tempte, fournissant des donnes pour orienter les secours aprs l'impact, et aidant l'valuation des dommages et l'analyse des impacts sur l'environnement.

Les gouvernements de certains pays en dveloppement s'appuient galement sur la tldtection pour grer les catastrophes naturelles. Ainsi, lorsqu'un puissant sisme a frapp la province chinoise du Sichuan l'an dernier, environ 1300 images satellitaires ont t interprtes pour suivre et valuer les dgts, attnuer les risques additionnels, et orienter les secouristes dans les zones sinistres.

Mais, parmi les pays les plus pauvres du monde, souvent aussi les plus vulnrables aux catastrophes naturelles, plusieurs ont t lents s'intresser la tldtection applique la gestion des catastrophes. Cela s'explique en partie par la prsence d'obstacles entravant l'accs cette technologie, comme leur cot. Les initiatives communes, telle que la Charte internationale sur Espace et les Catastrophes majeures, proposent gratuitement aux gouvernements des donnes satellitaires fournies par les agences de coopration spatiale pour aider grer les catastrophes en cours. Mais les cots de surveillance long terme et de prvision du risque subsistent.

Parfois (mais pas toujours), l'adoption limite de ces technologies est due aux obstacles lis leur mise en uvre.Les pays peuvent ainsi manquer d'institutions ou d'expertise pour analyser et interprter rapidement les donnes fournies par les satellites et les dissminer auprs des services de secours d'urgence.

Or, le manque de volont politique est l'obstacle principal dans les rgions les plus pauvres du monde. Bien peu de politiciens, surtout en Afrique, se sont intresss la tldtection, ou font preuve de connaissances quant sa possible contribution dans la gestion des catastrophes naturelles.

Des connaissances partages

Cette semaine, nous mettons la tldtection applique la gestion des catastrophes sous le feu des projecteurs. Dans une srie d'articles, nous partageons les leons tires des applications russies, mettons en exergue les dficits de connaissances, et proposons des suggestions aux dcideurs politiques.

Un article introductif prsente les principales stratgies d'application de la tldtection la gestion des catastrophes naturelles. Il aborde galement des questions cruciales pour le monde en dveloppement, notamment l'accs aux donnes et les besoins en investissements (voir La tldtection applique la gestion des catastrophes naturelles : Faits et chiffres)

Les pays en dveloppement devraient-ils consentir des investissements pour la conception et le placement en orbite de leurs propres satellites? La question est particulirement dlicate, tant donn la disponibilit croissante des donnes gratuites fournies par les satellites actuels (voir Lancer son propre satellite avantages et inconvnients).

Pour Ranganath Navalgund, Directeur du Centre des Application spatiales de l'Inde, les catastrophes sont de types et formes trs varis, et ncessitent donc chacune des donnes lgrement diffrentes. Aucun satellite ne peut lui seul rpondre tous ces besoins. Les gestionnaires des catastrophes auraient ainsi plutt besoin de constellations de satellites spcialiss portant des capteurs imagerie multi-spectrale (voir Disaster management needs satellite 'constellations')

Toutefois, beaucoup peut tre accompli avec les ensembles de donnes disponibles actuellement. Philip Frost, de l'Institut Meraka du CSIR en Afrique du Sud, montre comment la combinaison des donnes satellitaires avec des outils de tous les jours peut se montrer un moyen peu onreux mais efficace dans la gestion des incendies (voir Feux: Localisation par satellites et alerte par tlphone portable).

Geoff Wadge, vulcanologue l'Universit de Reading en Grande-Bretagne, explique par ailleurs comment les donnes fournies par la Charte internationale sur l'Espace et les Catastrophes majeures ont fourni des donnes cruciales aux gestionnaires des catastrophes, acclrant et amliorant la planification des secours d'urgence (voir Les satellites permettent daccder des donnes capitales sur la scurit des volcans).

Pourtant, la Charte ne s'applique qu'une fois la catastrophe survenue; elle ne contribue ainsi pas beaucoup la rduction du risque de catastrophes long terme dans les pays en dveloppement. Insistant sur la surveillance des catastrophes en Afrique, Chris Hartnady, Directeur d'un cabinet sud-africain de consultants en gosciences, soutient que nous devons sensibiliser le public sur les risques naturels travers des programmes de prparation communautaires et l'ducation (voir Africans need earthquake education).

Selon Wilbur K. Otticho, parlementaire kenyan, il est d'autant plus important d'essayer de convaincre les dcideurs politiques que la tldtection est une option viable pour rduire le risque de catastrophe. En Afrique, relve Ottichilo, les dcideurs doivent souvent trouver l'quilibre entre des budgets limits et des problmes plus palpables que les risques de catastrophes futures (voir Les satellites peuvent contribuer la surveillance et la gestion des scheresses en Afrique).

L'accs n'a jamais t aussi facile

La tldtection se doit d'tre une technologie ' la porte de tous', et offrir des donnes en qualit et quantit gales, partout dans le monde.

Sans doute, les pays en dveloppement peuvent ici saisir l'opportunit de sauter certaines tapes de dveloppement et tirer profit des technologies les plus rcentes. Les quipements et les technologies n'ont certainement jamais t aussi peu onreux. Les donnes satellitaires pr-analyses sont de plus en plus frquemment disponibles gratuitement.Les systmes d'information gographique, qui sont tout aussi abordables et faciles utiliser, peuvent galement contribuer l'intgration des donnes locales et rgionales pertinentes, comme la densit de la population et le parc des logements.

Et dans de nombreux pays en dveloppement, le personnel qualifi ne manque pas pour l'analyse et l'utilisation des donnes de tldtection. En Afrique, par exemple, le Centre rgional pour la Cartographie des Ressources pour le Dveloppement (cr par la Commission conomique des Nations Unies pour l'Afrique), a beaucoup oeuvr pour la promotion de la tldtection et des SIG sur le continent, par le renforcement des capacits et l'offre de services consultatifs.

Mais il est regretter que les opportunits et les infrastructures ncessaires l'application et l'exploitation de leurs connaissances ne se prsentent aux personnes formes que trop rarement .

La triste vrit? Sans un engagement politique au sommet, la tldtection applique la gestion des catastrophes restera un rve lointain pour les pays pauvres. Cela contribuera ainsi maintenir les populations les plus vulnrables la merci des caprices de la nature pendant bien trop longtemps.

Rseau Sciences et Dveloppement (SciDev.Net)

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.