Rapprocher la science et le développement

  • Le Ghana partage son savoir-faire en cacao avec le Libéria

Shares

[ACCRA] La filière cacao du Libéria, détruite par la récente guerre civile, pourrait être relancée grâce à une collaboration avec le Ghana, l'un des plus gros producteurs mondiaux.

Au début du mois dernier (4 mars), les représentants des deux pays ont signé un mémorandum d'entente dans le but de stimuler leurs activités respectives dans le domaine de la recherche agricole. L'Institut ghanéen de Recherches sur le Cacao et l'Institut central de Recherche agricole du Libéria prendront des dispositions réciproques pour l'accueil de chercheurs invités et la mise en œuvre de projets élaborés conjointement.

Pour Yaw Adu-Ampomah, directeur adjoint du Ghana Cocoa Board, organe qui a facilité la conclusion de ce Mémorandum d'entente avec le Programme de développement durable des cultures pérennes de l'Institut International d'agriculture tropicale (STCP), 'le Libéria est un ancien producteur de cacao et membre de l'ancien Institut ouest-africain de recherche sur le cacao'.

Adu-Ampomah ajoute que les Etats-Unis, par l'intermédiaire du STCP, entendent venir en aide au Libéria mais ne disposent pas de capacités de production du cacao ; c'est donc à ce niveau qu'interviendra le Ghana.

Le Ghana apportera son expertise aux libériens sur la façon la plus efficace de planter le matériel végétal. 'Nous enverrons des techniciens au Libéria et le Libéria en enverra d'autres au Ghana pour recevoir une formation aux activités de pépinière et à la fourniture des services agricoles,' a-t-il expliqué.

Il a ajouté que les Etats-Unis vont financer en partie la production de plants, le transport du matériel végétal au Libéria et l'accès aux facilités de crédit pour permettre leur mise en terre,  et soutenir les coûts d'intervention technique. Le gouvernement libérien soutiendra financièrement ses planteurs, principalement des techniciens, ainsi que le transfert des technologies.

La première étape consistera à rassembler les planteurs libériens, produire le matériel végétal, le récolter et le conditionner de manière à ce qu'il puisse être envoyé par avion au Libéria et livrés aux planteurs.

Cette collaboration est motivée selon Adu-Ampomah par les objectifs que s'est fixés la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest, à savoir la promotion de l'intégration économique dans la région.

Si la collaboration met principalement l'accent sur le cacao, elle pourra concerner d'autres produits agricoles importants, ajoute-t-il.

'Le Libéria jouit d'un léger avantage dans la production de café et le Ghana peut en profiter. Le Libéria dispose d'une vaste gamme de variétés de café et le Ghana pourrait obtenir quelques plants auprès du Libéria pour relancer sa filière café'.

Pour Derrick Mills, chef de programme au Centre de Commerce et d'Information des Associations agricoles du Ghana (Ghana Agricultural Associations Business and Information Centre), cette collaboration va renforcer les secteurs agricoles des deux pays grâce au transfert des technologies.

'Le renforcement des capacités des institutions de recherche s'en trouvera amélioré et le Ghana pourra également relancer sa filière café. Les agriculteurs libériens et ghanéens pourront également échanger leurs connaissances et ainsi accroître la productivité,' précise-t-il.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.