Rapprocher la science et le développement

  • Accès libre: Les données de biodiversité en ligne

Shares

Les recherches sur les nouvelles espèces issues des zones riches en biodiversité dans le monde en développement, publiées dans une série de revues, pourraient bientôt être en accès gratuit en ligne dès leur publication, grâce à un projet lancé la semaine dernière.

Ce projet est une initiative conjointe de Pensoft Publishers, en Bulgarie, et de l'Encyclopédie de la vie (Encyclopedia of Life, EOL) -un site Web gratuit et collaboratif qui a pour objectif de documenter toutes les espèces vivant sur la planète.

Pensoft a développé un logiciel pour extraire des articles de recherche publiés dans ses revues évaluées par des pairs des informations sur les espèces individuelles. Ces informations sont ensuite ajoutées sur le site d’EOL.

Le projet, lancé le 15 février, offre également des subsides aux scientifiques du monde en développement pour couvrir les frais de publication de leurs articles.

La collaboration entre les deux institutions signifie que de nouvelles données seront "apportées à EOL le jour de leur publication", de sorte que "les citoyens des pays en développement soient tout de suite au courant des nouvelles découvertes", d’après Lyubomir Penev, directeur général de Pensoft Publishers.

Penev a déclaré à SciDev.Net que la taxonomie (classification des espèces) constitue la base de la conservation de la nature et de l'utilisation rationnelle des ressources naturelles. L’accès à des informations gratuites est donc essentiel pour les scientifiques dans les pays en développement qui possédent la plus grande biodiversité, dans des régions comme l'Afrique et l'Amérique du Sud.

"Les scientifiques des pays en développement n'ont pas accès aux revues puisqu’ils ne peuvent s'offrir des abonnements", a déclaré Penev, ajoutant que cela constituait également un problème pour de nombreuses bibliothèques dans les pays en développement.

Les éditeurs font payer normalement aux auteurs des frais pour les publications en accès libre, mais le projet d’appui à l’accès libre d’EOL (EOL Open Access Support Project, EOASP)  a créé un fonds pilote pour endosser les coûts de publication pour les scientifiques des pays en développement, a annoncé Penev.

Ce fonds pilote financera, pour commencer, la publication de 50 articles, selon Cyndy Parr, directrice du contenu à EOL.

"L’investissement initial de l’EOASP provient de la Smithsonian Institution [basée aux Etats-Unis] et il n'y a pas d’engagement à plus long terme jusqu'à ce que nous évaluions le programme", a déclaré Parr à SciDev.Net.

Les revues Pensoft impliquées dans le projet EOASP sont la Revue internationale de myriapodologie (étude des chilopodes et millipèdes), MycoKeys (champignons), PhytoKeys (botanique), et ZooKeys (zoologie).

Des initiatives similaires d’accès libre comprennent la Bibliothèque pour l’héritage de la biodiversité (Biodiversity Heritage Library). Terry Erwin, un entomologiste de la Smithsonian Institution, a déclaré qu'il espérait qu'ensemble, ces initiatives rendraient un jour toute la littérature sur la biodiversité gratuitement disponible en ligne.

Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.