Rapprocher la science et le développement

Nigeria: Les aflatoxines, menace
potentielle pour l'industrie de la volaille
  • Nigeria: Les aflatoxines, menace potentielle pour l'industrie de la volaille

Crédit image: Flickr/ IITA Image Library

Lecture rapide

  • Selon les experts, 62 % des aliments de la volaille au Nigeria sont contaminés aux aflatoxines

  • Cette situation pose, à long terme, de sérieux problèmes de santé publique

  • Les auteurs de l'étude recommandent de nouvelles pratiques agricoles et une application de la législation sur les produits toxiques

Shares
Des chercheurs de l’Institut international d’Agriculture Tropicale (IITA), du Département de botanique de l’Université d’Ibadan et du département des biosciences et des biotechnologies de l’Université de Babcock, dans l'Etat d'Ogun, concluent que les aflatoxines constituent une menace potentielle pour l'industrie de la volaille au Nigeria.
 
Ces chercheurs ont isolé des aflatoxines (aflatoxigenic Aspergillus) dans 58 produits alimentaires de volailles vendus sur le marché dans 17 Etats repartis en cinq zones agro-écologiques au Nigeria.
 
Les corrélations ont également été réalisées pour déterminer l'incidence des espèces, la capacité de l'aflatoxine sur des isolats in vitro et les concentrations de l'aflatoxine dans les aliments. 
 
Une quantité importante de différentes espèces d’aflatoxines, notamment l’espèce Aspergillus, a été relevée dans les aliments, avec des concentrations allant jusqu'à 440,500 mg/kg. 
 
Les tests ont révélé une grande population d’aflatoxines (d'A. flavus)  dans les aliments évalués, selon l’étude publiée dans le dernier volume (17 Octobre), de la revue International Journal of Food Microbiology.  .
 
Ranajit Bandyopadhyay, co-auteur de l’étude et chercheur à l’Institut international d’Agriculture tropicale (IITA), à Ibadan, au Nigeria, a déclaré à SciDev.Net que l'alimentation des volailles sur le marché nigérian est fortement contaminée par l’aflatoxine, réduisant du coup la qualité nutritionnelle des aliments et occasionnant des pertes de rentabilité pour le secteur.
 
Risques pour la santé
 
"La nourriture des volailles à base de maïs contaminé à l’aflatoxine entraîne considérablement des effets négatifs sur la rentabilité de la production de la volaille, avec un accroissement de la mortalité jusqu’à hauteur de 27 %, une augmentation des ratios de conversion des aliments autour de 3.4 % et  la réduction de la production d'œufs", explique Ranajit Bandyopadhyay.
 
Selon le phytopathologiste, l’aflatoxine est élevée dans les produits alimentaires parce que la contamination est élevée dans les céréales, en raison du fait que les producteurs n’adoptent pas des pratiques post-récoltes et des pratiques de séchage et de stockage appropriées.
 
L’aflatoxine est une toxine alimentaire très dangereuse produite par un champignon toxique présent dans les sols des champs. 
 
Ce parasite contamine une gamme variée de cultures, comme les céréales (maïs et arachide)  et les noix utilisées comme ingrédients pour la fabrication des aliments pour l’alimentation des animaux. 
On trouve l’aflatoxine dans plus de 40 % des céréales dans les ménages en Afrique Subsaharienne.
 
"L’aflatoxine a de graves effets sur la santé humaine et particulièrement sur l'élevage de la volaille. 62 % des aliments de la volaille au Nigeria sont toxiques", indique Ranajit Bandyopadhyay.
 
Les aflatoxines font partie du groupe des mycotoxines qui apparaissent assez souvent dans la nourriture  et qui sont à la base des intoxications alimentaires et peuvent occasionner d’autres effets cumulatifs sur le long terme pouvant induire des cancers ou des déficiences immunitaires.
 
Le chercheur recommande l’adoption de bonnes pratiques post-récoltes, de séchage et de stockage pour éviter la contamination des produits vivriers par l’aflatoxine et l’application des textes en vigueur dans les différents pays où existent des lois de régulation des toxines.
 
"Il faut aussi bien sécher le produit autant que faire ce peu pour avoir des chances qu’il ne soit pas contaminé et ainsi éviter les ravages des insectes parce que les insectes infectent les plantes et les parasites augmentent la contamination", a-t-il affirmé.  
 
L'IITA et ses partenaires ont développé un produit dénommé ‘Aflasafe’ capable de réduire le niveau d’aflatoxine dans le maïs entre 80 à 99 %. 
 
Ce produit naturel résout le problème à la source en empêchant le maïs d'être infesté par le champignon toxique qui libère l'aflatoxine.
 
L’alimentation de la volaille avec des aliments à base de maïs traité avec Aflasafe, souligne le chercheur, a permis d’augmenter considérablement  la rentabilité des agriculteurs dans beaucoup de pays en réduisant le taux de mortalité de 44 % à 67 % et les ratios de conversion des aliments de 3,4% à 15 %.
Republier
Nous vous encourageons à reproduire cet article en ligne ou sur support papier. La reproduction est libre de droit, suivant les termes de notre licence Creative Commons. Nous vous prions cependant de suivre ces directives simples :
  1. Vous devez créditer nos auteurs.
  2. Vous devez créditer SciDev.Net — dans la mesure du possible, veuillez insérer notre logo, avec un rétrolien vers l’article originel.
  3. Vous pourriez aussi simplement publier les premières lignes de l’article et ajouter ensuite la mention: "Veuillez lire l’intégralité de l’article sur SciDev.Net", avec un lien vers l’article originel.
  4. Si vous souhaitez aussi reprendre les images publiées avec cet article, veuillez vérifier avec les détenteurs de droits d’auteur que vous êtes autorisés à les utiliser.
  5. Le moyen le plus facile de reproduire l’article sur votre site est d’intégrer le code ci-dessous. 
Pour plus d’informations, veuillez consulter notre page media et nos conseils pour la reproduction.